Pollution dans les maisons

Du poison dans les maisons

L’état de nos habitats et le taux de pollution qu’ils renferment, taux 5 à 10 fois plus élevé que celui de l’air extérieur. Ce qui a de quoi nous faire réfléchir et repenser nos habitudes de vie. Je vous propose donc aujourd’hui quelques astuces pour y remédier…

pollution-maison

 

 

Les contaminations intérieures sont chimiques et biologiques. Les sources chimiques de ces contaminations sont les suivantes, du moins les plus connus:

 

  • Bougies parfumées et produits diffuseurs d’odeurs
  • Prises anti moustiques
  • Acétone/ white spirit qui émettent des substances irritantes et potentiellement dangereuses et ce même à travers le conditionnement
  • Peintures neuves, parquets neufs, tapisserie
  • Certaines moquettes
  • Certains rideaux
  • Meubles neufs (il est d’ailleurs conseiller d’aérer les pièces de ceux ci en extérieurs quelques semaines avant de les monter)
  • Canapés
  • Produits ménagers qui dégradent la qualité de l’air.
  • Produits anticalcaires

 

Pour palier à cette pollution, aérer les maisons 15 minutes matin et soir, durant ce laps de temps les murs n’ont pas le temps de ce refroidir.

 

formaldehyde-danger-warning-sign.jpgLe polluant le plus sérieux qui se trouve sur vos canapés, dans la peinture, la colle de bois agglomérée et dans certains produits ménagers ainsi que dans les dernières sources de pollution citées plus haut est leformaldéhyde. C’est un composé très volatil qui provoque des irritations et des inflammations des yeux, des voies respiratoires (nez, gorge, poumons, aggravation de l’asthme) et de la peau (rougeurs, démangeaisons). Les chercheurs ont d’ailleurs démontré une hausse des cancers rhinopharyngés liés  à l’exposition à cette substance, notamment dans les entreprises qui travaillent avec elle. Longtemps classé comme cancérigène possible pour l’homme, il a été reclassé comme « cancérigène certain » par le Centre international de recherche sur le cancer.  Il est également démontré qu’il y a des conséquences neurologiques traduisant par une fatigue accrue, des angoisses, des migraines, des nausées ou des vertiges. Des réactions allergiques peuvent se produire en présence de doses extrêmement faibles.

 

Où se niche le formaldéhyde?

 

Des études sur cette substance sont menées, malheureusement les financeurs de ces recherches sont de gros lobbies de l’industrie chimique, ce qui donne largement de quoi méditer sur la neutralité des résultats de ces dites études qui ne révèlent, comme par hasard, aucun danger à employer cette molécule.
L’AIMCC (Association des Industries de Produits de Construction) refuse les étiquetages détaillés des produits et des émissions chimiques demandés par le ministère de l’écologie dans le « Plan national santé/environnement 2009/2013 »mais accepte cependant une étiquette discrète et facilement dissimulable. Cette association a demandé à ce que Bruxelles n’approuve pas le projet de lois, ce qui a été refusé, heureusement. La personne interrogée dans le reportage nie la pollution engrangée par cette substance dans les maisons en affirmant qu’elle est « sûre et sans risque », ce malgré les tests effectués par des chercheurs indépendants. De quoi laisser perplexe quand à la fiabilité de ces lobbies…

 

Il existe heureusement des résines naturelles à base d’huile de tournesol qui n’exigent aucun ajout de solvant et qui remplace les résines chimiques de la peinture. Non seulement les salariés de ces entreprises sont protégées mais en plus les risques de dégagement de produits chimiques dans les maisons sont nuls, de quoi ravire tout le monde ! D’autant que ces peintures ne coûtent pas plus cher au consommateur car elle est conditionnée dans des poches plastiques. Il existe de fait d’autres solutions alternatives, ces peintures et le fait d’orienter ses choix vers des meubles en bois massifs, des produits écologiques et sans formaldéhyde.

 

Des produits ménagers qui polluent, oui, oui ….

 

Le ministère de l’écologie a demandé une étude sur 3 ans par des scientifiques dans une maison témoin dans laquelle sont utilisés les produits ménagers conseillés par les industriels. Une augmentation de la pollution dans l’air a augmenté de 2 à 3 fois, 30 composés organiques volatiles ont été retrouvé dont le formaldéhyde à 91%. L’utilisation de plusieurs produits est encore pire qu’avec un seul car les substances s’ajoutent les unes aux autres et créent une autre substance par la combinaison des produits entre eux.

 

Moralité, plus on fait le ménage, plus on pollue.

 

Pour être certain de ne pas polluer vos intérieurs rien de tel que des produits maisons. Ainsi voici quelques astuces simples et économiques.

 

 

maison écolo

 

Produit multi-usage (dans un flacon spray) ou pour le sol à proportions recalculées en fonction du volume d’eau:

 

1L d’eau

1 cuillère à soupe de vinaigre blanc

1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude

Quelques gouttes d’huile essentielle pour l’odeur

 

Pour l’entretien des meubles en bois (dans un pot en verre):

 

5 cuillères à soupe d’huile d’olive

5 cuillères à soupe de citron

 

Liquide vaisselle:

 

1 savon de Marseille (le véritable savon de Marseille)

30 cl d’eau

1 cuillère à café de bicarbonate de soude

1 cuillère à soupe de cristaux de soude

1 cuillère à soupe de vinaigre blanc

Quelques gouttes d’huile essentielle

 

 Plongez le savon de Marseille dans 30 cl d’eau (maximum) bouillante. Une fois qu’il est totalement dissous, ajoutez-y le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc et les cristaux de soude. Mettez cette préparation dans un récipient adapté et pour finir, versez une dizaine de gouttes d’huiles essentielles. Agitez le tout.

 

Lessive liquide pour le linge:

 

100g de copeaux de savon de Marseille
2 litres d’eau
3 cuillères à soupe de bicarbonate
5 gouttes d’huile essentielle

Faites chauffer un litre d’eau et mettez-y les copeaux de savon avec le bicarbonate. Mélangez le tout jusqu’à dissolution et laissez reposer une heure minimum. Versez la préparation dans un bidon et ajoutez un litre d’eau tiède et l’huile essentielle. Bien secouer le tout.
Si vous sentez que la lessive est encore trop compacte le lendemain, rajoutez un litre d’eau.
Cette recette est faite pour le linge blanc mais si vous souhaitez fabriquer votre lessive pour le linge de couleurs, il suffit de remplacer le bicarbonate par des cristaux de soude.

 

Dépoussiérant pour les meubles:

 

1 litre d’eau

1 noisette de savon noir

5 gouttes d’huile essentielle