Les Différents types de sorcelleries

La sorcellerie est un acte de mécréance, et celui qui la pratique, comme celui qui la demande chez un sorcier sont mécréants, même si le péché du sorcier est beaucoup plus grand, et leurs prières, actes de dévotion et attestation de foi sont nuls jusqu’à ce qu’ils se repentent sincèrement ; on ne peut se marier avec une telle personne ni l’enterrer avec les musulmans ; la loi islamique condamne le sorcier à la peine de mort.Il y a aussi des gens qui recours aux sorciers par ignorance ou parce qu’ils ne trouvent pas de solution à leurs problèmes ; la règle est que l’ignorance des obligations n’est pas une excuse (..)La sorcellerie a t elle un effet réel ? Absolument. Ce n’est que par la permission d’Allah, mais Allah a permis que ce soit ainsi. Il suffit de considérer ce verset :« Ils apprennent auprès d’eux ce qui sème la désunion entre l’homme et son épouse.Or ils ne sont capables de nuire à personne qu’avec la permission d’Allah .. » La Vache, 2/102.En pratiquant bien l’Islam en est -on protégé ? Certains croient qu’avec leurs adorations et leurs invocations ils sont protégés et refusent de se soigner ; quand nous ne savons pas si nos adorations nous protègent de l’Enfer, comment pouvons nous être sûrs d’être protégés de la sorcellerie ? N’oubliez pas que le Prophète, bénédictions et salut sur lui, a été atteint. Mais plus on est attaché à Allah et plus on a une personnalité forte, moins on est affecté et plus facilement on se rétablit. De plus, pour les bons croyants, Allah fait que cette épreuve se termine en bien et ils en retirent un grand profit. Pour les autres, ils la subissent comme ils subissent les élas de la vie.Nous connaissons actuellement quatre types de sorcellerie : écrite à distance, mangée, piétinée et déposée dans le corps.

* Sorcellerie mangée :

Le plus souvent, la sorcellerie est écrite à distance, mais il y a aussi ces trois autres cas. La sorcellerie mangée provoque dans 95% des cas des effets secondaires qui sont des difficultés dans le système digestif : estomac et intestins : brûlures, nausées, vomissements, nœud ou boule dans le ventre, gaz, piqûres. Ces difficultés sont le plus souvent permanentes, mais il arrive qu’elles se manifestent un certain temps puis disparaissent. Elles sont médicalement inexplicables, mais les brûlures peuvent s’atténuer avec un traitement médical. Quand la personne reconnaît ces difficultés dans son ventre et qu’elle a des symptômes de sorcellerie parmi ceux décrits plus haut, elle peut être quasi sûre d’en avoir mangé. Notons aussi que la sorcellerie peut être mangée accidentellement : elle était destinée à une personne et une autre l’a mangée.

* Sorcellerie piétinée :

La sorcellerie piétinée est le plus souvent accidentelle : la sorcellerie traînait là pour une raison ou une autre et quelqu’un a marché dessus. Il en résulte uniquement des affectations cutanées : des plaies, des eczémas et des boutons dans le corps et surtout dans les jambes, souvent qui se déplacent dans le corps, éventuellement dans les cheveux, et qui sont médicalement inexpliqués. Il n’y a pas les affectations de séparation du couple, de blocage du travail ou autre, mais seulement les affectations cutanées. Des fois, on dépose la sorcellerie sur la route de quelqu’un – le plus souvent devant sa maison – pour l’atteindre. Elle joue alors l’effet voulu et ne se limite pas aux affectations cutanées.

* Sorcellerie déposée :

La sorcellerie déposée signifie que le sorcier envoie un djinn déposer la sorcellerie dans le corps de la personne. Le plus souvent, cela est mis dans les ovaires de la femme pour empêcher qu’elle ait des enfants. Cela peut aussi être mis dans le sexe de l’homme pour l’empêcher d’avoir des rapports. Elle est aussi mise dans toute partie du corps pour provoquer des douleurs et un dysfonctionnement. Enfin, il arrive qu’elle soit déposée dans le corps simplement parce que le sorcier a aussi envoyé des djinns dans la personne et la sorcellerie déposée les empêchera de partir tant qu’elle est présente ; si le malade va se soigner, et qu’on essaye de lui enlever les djinns alors qu’ils sont liés à une sorcellerie déposée dans le corps, et que la personne qui le soigne ne sait pas le lui enlever ou ne s’en rend pas compte, elle aura beau tout faire, les djinns ne partiront pas. Donc la sorcellerie peut être déposée dans le corps simplement pour compliquer le rétablissement de la personne si elle essaye de se soigner. On peut s’en douter quand on sent une douleur permanente ou récurrente dans un endroit bien spécifique.

* Sorcellerie écrite :

La sorcellerie écrite est la plus classique et la plus fréquente.Mais elle peut être compliquée en employant des symboles. Accrochée dans un endroit en hauteur, elle aura pour effet de dominer la personne, de l’envelopper de façon à ce qu’il tourne en rond et fasse du sur place quand il essaye de progresser dans la vie.. Elle a aussi l’effet de sortir son mental de la réalité de façon à ce qu’il vive dans un monde imaginaire, que ce soit le doute, la crainte, l’indécision, le changement d’humeur ou autre. Enterrée dans de la terre, elle aspire la personne de ses forces et de son énergie, rend son sommeil non reposant et lui donne un air déprimé et vil et une mentalité de perdant. Enterrée dans une tombe, la personne devient comme morte, apathique, et il y a un lien avec la mort : la personne ne voit plus son avenir et se laisse aller au jour le jour, elle pense à la mort ou rêve des morts. La sorcellerie peut être faite avec le sang des règles : il en résulte des difficultés gynécologiques, des difficultés au moment des rapports et/ ou une altération des sentiments affectifs.Une sorcellerie avec une chaîne ou un cadenas sert à enchaîner une personne pour l’empêcher de vaquer à ses affaires. Elle peut servir aussi à enchaîner les djinns dans la personne. Ensuite les symboles utilisés sont vraiment illimités : graisse pour que la personne engraisse, oreilles d’âne pour qu’elle soit un âne, peau de crocodile pour qu’elle soit méchante et agressive, tête de porc pour qu’elle tombe dans la débauche sans retenue, papiers administratifs pour bloquer ses démarches administratives.

* Sorcellerie multiple :

Toutes les sorcelleries précédentes peuvent être combinées sans aucune limite. Tant qu’on ne se soigne pas, on garde la sorcellerie à vie et on les accumule avec l’âge. Mais il arrive aussi qu’on veuille tellement de mal à quelqu’un qu’on lui en fait plusieurs d’un coup ou qu’on lui en refasse régulièrement, si bien qu’il se retrouve rapidement avec un nombre très élevé de sorcelleries. Quand la personne commence à être submergée de sorcelleries, elle se met à perdre totalement le contrôle de sa personne et de sa vie.

* Sorcellerie en série :

Il arrive aussi que le sorcier fasse plusieurs sorts en une fois, de façon à ce que chaque fois qu’un sera enlevé, le suivant entrera en action. On voit alors le malade se rétablir pendant quelques jours puis rechuter. Il se peut aussi que le sorcier fasse un suivi du malade : il est informé par des djinns chaque fois qu’il se soigne et lui refait de la sorcellerie. La différence avec le premier cas est que la sorcellerie est différente à chaque fois. Ce dernier cas est très rare et signifie que le sorcier en veut personnellement au malade.