Se protéger contre la pollution électromagnétique

La pollution électromagnétique est une exposition excessive aux champs électromagnétiques, les champs électriques et magnétiques produits par les appareils électriques qui nous entourent. Si les effets de ces champs sur notre santé sont encore mal connus, certains experts jugent utile de prévenir sur les méfaits éventuels d’une trop forte exposition .

La pollution électromagnétique est une exposition excessive aux champs électromagnétiques, les champs électriques et magnétiques produits par les appareils électriques qui nous entourent. Si les effets de ces champs sur notre santé sont encore mal connus, certains experts jugent utile de prévenir sur les méfaits éventuels d’une trop forte exposition . Voici les précautions à prendre : Batirenover s’en fait l’écho.

Qu’est ce qu’un champ électromagnétique ?

Les champs électromagnétiques nous entourent en permanence, puisque nous vivons entourés d’appareils électriques. Ils résultent de la rencontre d’un champ magnétique et d’un champ électrique. Ces deux types de champ peuvent tous deux être d’origine naturelle comme la foudre ou les aimants. Quand ils sont statiques, ils ne présentent pas de danger. Mais ceux qui nous intéressent sont provoqués par le courant alternatif sur lesquels fonctionnent la plupart des appareils électriques que l’on utilise au quotidien. Ces derniers préoccupent les chercheurs, pour leurs éventuels effets sur la santé.

 

Le champ électrique

La distribution de l’électricité dans la maison se fait par un tableau de répartition, ce qui permet de disposer de plusieurs sources d’approvisionnement, par le biais des prises disposées un peu partout. Des câbles amènent le courant jusqu’à ces prises, ils sont soit apparents soit encastrés dans la maçonnerie ou dissimulés sous des baguettes de bois ou de pvc. Des électrons circulent par ces câbles et cette activité provoque un champ dans lequel des particules chargées électriquement exercent une force mesurable. L’importance de ce champ dépend de la puissance de la tension électrique, mesurée en volts (V). Tout appareil branché sur secteur (lampe, grille-pain,…) est entouré d’un champ électrique, qu’il soit allumé ou éteint.  

Le champ magnétique

Lorsqu’un appareil branché sur secteur fonctionne, en plus du champ électrique, un champ magnétique lié au déplacement des électrons du courant, est aussi présent. Les électrons changent de sens à raison de 100 fois pas seconde, les champs magnétiques qui en résultent font la même chose, ils changent de sens 100 fois par seconde. Il induit un courant électrique dans les matières qui l’environne, même chose avec les corps humains qui passent dans le champ. Ils sont induits par tous les composants du réseau électrique : lignes à haute tension, postes de transformation, appareils électriques, câbles, conducteurs auxquels s’ajoutent les petits tranformateurs reliés aux câbles d’alimentation qui nous intéressent chez nous, tels le radio-réveil, la base du téléphone sans fil, le babyphone, la console de jeu, l’imprimante, le lampadaire hallogène, les ampoules fluocompactes, etc. Le courant est plus intense encore dans les couvertures chauffantes, radiateurs électriques, plaques à induction… Plus on s’éloigne du champ magnétique moins l’intensité est forte.

 

Les champs et les ondes électromagnétiques

On ne les voit pas, on ne les sent pas mais ces champs peuvent être repérés avec une boussole, dont l’aiguille est perturbée. Les champs électromagnétiques se propagent sous forme d’ondes qui nous enveloppent d’un brouillard que l’on nomme « electrosmog ». Elles permettent de transmettre des signaux intelligents d’un émetteur à un récepteur selon différentes fréquences et plus ou moins rapidement, en passant ou pas par un réseau d’antennes. Elles sont présentes partout y compris dans nos logements. Leur maîtrise a rendu possible la téléphonie sans fil et mobile, la télévision numérique terrestre, les technologies de transmissions sans fil.  

Les logements situés près de lignes à haute tension

Il y en a encore beaucoup trop de maisons situées près de lignes à haute tension en France où la législation n’est pas assez stricte et pas assez appliquée. Les personnes qui vivent trop près des lignes à haute tension peuvent souffrir de maux de tête, d’insomnie, d’irritabilité ou plus graves de cancers. Plus on se tient près de la charge électrique et plus l’intensité est élevée. Dans les logements collectifs, les transformateurs doivent être installés dans un local dont l’armature forme une cage de Faraday**, par mesure de sécurité.  

La téléphonie mobile

Le téléphone cellulaire tient son nom du fait que les zones de réception sont des cellules, et que pour communiquer entre 2 cellules, il faut une antenne-relai par cellule. Chacune reçoit et emet par ondes radio les appels des téléphones portables. Elles sont reliées entre elles par des faisceaux hertziens soit par des câbles à fibres optiques. En milieu urbain une antenne-relai couvre quelques centaines de mètres carré, alors qu’en milieu rural, elle couvre plusieurs kilomètres carré, parce qu’il y a moins d’obstacles. En ville, beaucoup sont installées sur des immeubles d’habitation. Sur les 2 200 que compte la ville de Paris, les stations macro-cellulaires sont installées sur les toits et les micro-cellulaires en façade, elles émettent des ondes radio (un type d’onde électromagnétique). En avril 2009, le Parlement Européen a approuvé un rapport qui recommande une limitation du champ électrique à 3 volts par mètre, pourtant en France les valeurs sont comprises entre 41 et 61 V/m. De nombreuses voix s’élèvent pour faire en sorte que les antennes-relais ne puissent pas être installées à moins de 400 mètres des habitations et que leur puissance d’émission soit limitée à 0,6 V/m. Car elles sont de plus en plus désignées comme étant responsables de nombreux maux dont se plaignent ceux qui résident à proximité. Pour un immeuble pourvu d’un antenne-relai sur son toit, ce sont les habitants de l’immeuble qui lui font face qui sont susceptibles d’en subir les mauvais effets. Dans l’utilisation quotidienne, il est conseillé d’utiliser oreillette pour téléphoner, afin de ne pas tenir l’appareil près de la tête.   

Les ondes émises par les appareils et comment s’en protéger à la maison ?

Installation électrique. Le raccordement à la terre assure la sécurité. Les fils de terre sont verts ou jaunes et installés près du compteur électrique et sont reliés à un piquet de terre par un câble. Celui-ci est enfoncé dans le sol à l’extérieur du bâtiment. Ainsi, en cas de problème, le courant va vers la terre au lieu de blesser quelqu’un. Une prise de terre permet d’évacuer les champs électriques émis par les carapaces métalliques des appareils qui sont sous tension, les câbles électriques, les luminaires. Dans le cadre d’une rénovation électrique, il faut savoir qu’on a la possibilité de choisir des câbles, prises et boîtiers blindés, selon le principe de la cage de Faraday**. Leur gaine spéciale canalise et dirige les champs vers la terre. D’autre part, il faut veiller à ce que le compteur électrique ne soit pas installé sur une cloison de séparation entre deux pièces de la maison, mais sur un mur qui donne sur l’extérieur.   Dans la chambre. Le lit est un endroit où l’on passe plusieurs heures. Pour une bonne qualité de sommeil, le mieux est de ne pas avoir d’appareils électriques et de câblage près de soi et plus particulièrement près de sa tête. Il faut éloigner le radio réveil de la tête du lit, son champ magnétique est perceptible 60 cm autour de lui. On peut préférer un modèle à piles rechargeables. Concernant la lampe de chevet, les ampoules fluocompactes qui constituent maintenant la norme, émettent un rayonnement électromagnétique (mais aussi des UV et elles contiennent du mercure) jusqu’à 63 V/m à 30 cm. Elles peuvent parfois être entourées d’un globe qui les font ressembler aux anciennes ampoules, sinon pour s’en protéger, on peut entourer le bulbe et le culot d’une pochette de protection spéciale, très efficace contre les champs électromagnétiques Pour un éclairage sans émission d’aucune sorte, les LEDs sont idéales. Le lit électrique qui envoie des ondes sur tout le corps, est déconseillé, à moins de le mettre hors tension lorsqu’on a trouvé la bonne position. Ne pas charger son téléphone près du lit, le transformateur rayonne un champ magnétique 60 cm autour de lui. Pour se protéger des ondes extérieures, on peut appliquer des films de protection anti-onde sur les vitres, côté intérieur.   Dans le salon. Le canapé, la table et le coin bureau (éventuellement installé dans le salon) constituent des zones de station prolongée. Il est déconseillé de regarder la télévision de trop près, une distance de 2 mètres doit être respectée.La chaîne hifi qui comporte un transformateur intégré est un gros pollueur électromagnétique (de même que l’aquarium ou l’aspirateur) Coin bureau. Un ordinateur et une imprimante comportant le label TCO*** émettent moins d’ondes. Cet ensemble d’appareils doit être branché sur une prise de terre. Le moniteur rayonne plus à l’arrière qu’à l’avant. Il faut veiller à se tenir éloigné de l’unité centrale. Il en va de même pour la borne Wifi. En intérieur, certaines plantes peuvent absorber les champs magnétiques, comme le cactus cereus peruvianus.   Dans la cuisine. Le four à micro-ondes a un champ magnétique mesurable jusqu’à 1,50 m en marche. Il est recommandé de nettoyer les joints d’étanchéité et de surveiller régulièrement s’il n’y a pas de fuite de micro-ondes à l’aide d’un testeur de champ. Les plaques à induction ont un fort rayonnement, il est fortement conseillé d’utiliser des récipients adaptés et du diamètre de la zone de cuisson. Ne pas stationner longtemps devant et si on envisage d’en acheter et qu’on porte un stimulateur cardiaque, demander l’avis de son médecin. Le grille-pain a fort rayonnement et ne doit pas être utilisé sur la table à manger. La hotte aspirante rayonne jusqu’à 60 cm. 

Dans la salle de bains. Ces appareils peuvent diffuser des champs magnétiques intenses : – le rasoir électrique : privilégiez les rasoirs traditionnels, si possible – le sèche cheveux : fini les brushings Mesdames, il est conseillé de tenir l’appareil le plus loin possible de sa tête ! – La brosse à dent électrique Pour l’éclairage, utiliser des spots à très basse tension de classe II et portant le label NF  

Les solutions pour un logement situé à proximité d’une antenne relai ou d’une ligne à haute tension

Pour ceux qui ont un jardin, les arbres à feuilles persistantes comme les cyprès font un écran. Certains matériaux de construction font écran aux ondes extérieures : pierre, brique, béton armé. Les cloisons bois et les plaques de plâtre à ossature métallique sont moins performants. Il existe un tissu écran de protection contre les ondes électromagnétiques. On peut s’en servir pour faire des voilages, doubler des rideaux, des tentures ou des baldaquins. Il est lavable et repassable. Certaines peintures sans solvant chimique peuvent servir de sous-couche à la pose de papier-peint ou d’une autre peinture de finition plus à son goût.